Les activités de pêche et d’aquaculture assurent la subsistance de près d’un demi-milliard de personnes dans le monde.
Au Togo, le secteur de la pêche emploie plus de 20 000 personnes et contribue à près de 4,5% du PIB.
La pêche togolaise est également soumise à des défis :
• Surpêche et pratiques de pêche illégales et destructrices
• Modification des schémas saisonniers de disponibilité du poisson et des activités de pêche due au dérèglement climatique
• Pollution

Autant de défis auxquels le Ministère de l’Economie Maritime, de la Peche et de la Protection Côtière se doit de répondre urgemment.

Les activités de pêche et d’aquaculture assurent la subsistance de près d’un demi-milliard de personnes dans le monde.
Au Togo, le secteur de la pêche emploie plus de 20 000 personnes et contribue à près de 4,5% du PIB.
La pêche togolaise est également soumise à des défis :
• Surpêche et pratiques de pêche illégales et destructrices
• Modification des schémas saisonniers de disponibilité du poisson et des activités de pêche due au dérèglement climatique
• Pollution

Autant de défis auxquels le Ministère de l’Economie Maritime, de la Peche et de la Protection Côtière se doit de répondre urgemment.